Description

 

Plus communément appelé Gecko Léopard, l'Eublepharis Macularius est un lézard vivant dans les déserts semi-aride au Pakistan, en Afghanistan, dans la partie nord-ouest de l'Inde et dans quelques régions adjacentes. Gecko nocturne terrestre, de forme plutôt robuste à pupilles verticales. Il possède de petites griffes non rétractiles et des paupières mobiles. À l'état sauvage, sa couleur de fond varie du jaune clair au jaune foncé marqué de taches et éclaboussures noires irrégulières. La gorge, le ventre et le dessous de la queue sont de couleur blanche ou blanc rosé. Puisqu'il est reproduit en captivité depuis plusieurs générations, le gecko léopard est aujourd'hui disponible en une immense variété de couleurs et de variations de patrons, bien différentes de sa forme originale.

Taille: Comprise en moyenne entre 18 et 25 cm pour un adulte.

Poids: Compris entre 50 et 90 g pour un adulte mais avec l'émergence de nouvelles phases comme les Super Giant, on atteint désormais les 150 g !!

Longévité: En captivité, il peut vivre jusqu'à 20 ans si il est maintenu dans de bonnes conditions. Dans la nature, l'espérance de vie est bien plus faible.

Maintien en captivité

 

1. Le terrarium :

 

Le terrarium doit avoir une dimension adaptée à l’espèce qu’il va héberger et au nombre d’individus qu’il contiendra. Pour un couple d'EM adultes, les dimensions adéquates sont 60x40x40. Les jeunes doivent êtres, de préférence placés séparément pour éviter tout stress nuisant à la croissance :

 

Terrarium en verre:

 

Il s'achète dans les animaleries spécialisées reptiles mais coûte cher. On en trouve de tous les styles et de toutes les formes. Il faut vérifier qu'il dispose d'une bonne ventilation (aérations en bas et en haut). L'avantage de ce type de terra est que l'on as une bonne visibilité n'importe ou l'on se place. De plus, il est livré "clé en main" donc pas besoin de sortir ses outils...

 

Terrarium en Mélaminé:

 

Ce type de terrarium est pour nous ce qu’il y a de mieux aussi bien d'un point de vue financier qu'esthétique. C'est pourquoi nous allons nous attarder plus en détails sur ce type d'installation. C’est assez facile à fabriquer du moment que vous ayez sous la main quelques outils et un magasin de bricolage. On peut le créer à partir de planches en mélaminé blanc (le moins cher) ou en imitation hêtre, chêne etc… (Plus cher). C'est un bois bon marché qui se travaille tout seul et qui a l'avantage d'être laqué des deux côtés, comme ça vous n'aurez qu'à désinfecter en passant un coup d'alcool à 90° avec une éponge à chaque nettoyage.

 

Pour construire ce type de terrarium, il faut:

- Des planches en mélaminé

- Des rails profilées en pvc ou en aluminium

- Des cornières plastiques (pour cacher la visserie)

- Des grilles d'aérations

- Des vitres

- Une perceuse

- Une scie sauteuse

- De la colle néoprène

- Du silicone (pour rendre étanche et éviter les infiltrations d'eau dans le bois). 

- De la visserie spéciale agglo

 

Le toit et le sol auront les mêmes dimensions; les côtés seront hauts comme la hauteur totale en enlevant deux fois l'épaisseur d'une planche ; le fond aura la même hauteur que les côtés, et sera long comme la longueur totale moins deux fois une épaisseur.
Maintenant il faut placer les aérations. Une en haut dans la zone chaude, l'autre en bas dans la zone froide. Ce système est la garantie d'un air recyclé non vicié anti-courants d’air. Il suffit de percer avec une grosse mèche chaque coin de l'aération, puis de passer une scie sauteuse. Enfin il reste à visser la grille (prenez-la réglable et doublée d'un grillage fin pour éviter l'évasion des petits insectes servant de proie).
Pour terminer il faut deux vitres coulissantes de 4 ou 5mm avec les arrêtes polies pour éviter toutes blessures. De plus, chaque vitre doit être quelques centimètres plus longue que la moitié du terrarium, afin qu'elles se chevauchent. Les vitres sont placées sur les rails préalablement collés avec de la colle néoprène.

 Les terra "fait maison" ont l'avantage d'être fait sur mesure et selon ces propres envies. On peut y ajouter un double fond en particulier si on utilise un câble chauffant.

 

2. Le chauffage:

 

Comme tous les reptiles a sang froid, les Gecko Léopard ont besoin de chaleur. Il existe différents types de chauffage qui doivent créer dans le terrarium un gradient thermique. Au point chaud 32 °C et 24 °C au point froid le jour. La nuit, la température doit descendre à environ 20 °C (la température moyenne d’une pièce d’appartement).Quelque soit le type de chauffage employé, vous devrez utiliser un thermostat régulant la température pour éviter tout risque de blessure de l’animal. Les thermostat Biotherm pro et Habistat pulse proportionnel day/night sont d’excellent produit me donnant entière satisfaction.

 

a) Chauffage au sol :

 

Le chauffage par le sol est beaucoup utilisé dans l’élevage d’EM. Il doit être placé sous le terrarium lorsque qu’il est en verre (attention au risque de fissure), et sous un double fond en isorel ou autre matériau pour un terra en mélaminé. Selon la taille du terrarium, il faut choisir une puissance suffisante et le placer sous un tiers du terrarium pour obtenir un gradient thermique satisfaisant. L’inconvénient de ce type de matériel est qu’il chauffe le sol mais peu l’air ambiant. Il est recommandé de placer la sonde du thermostat a hauteur de l’animal. L’avantage est qu’il est bon marché et facilement modulable.

La plaque chauffante est la moins efficace des sources de chaleur. Même si le prix est plutôt attractif, il n’est pas du tout modulable et chauffe relativement peu l’air ambiant. Nous pensons qu’il est peut être seulement intéressant pour les petit terrarium en verre.

 

b) Chauffage  par lampes:

Les lampes céramiques permettent d’obtenir de bons résultats et un bon gradient de température. Cela réchauffe et assèche l’air ambiant ce qui est idéal pour les EM vivant dans des milieux semi aride. La chaleur provenant du haut est plus naturelle qu’un chauffage au sol car elle retranscrit artificiellement l’effet du soleil. Par contre, ces lampes chauffent très fort donc le thermostat est indispensable! De plus, il faut absolument utiliser des douilles en porcelaine car celles en plastique ne résisteront pas.

Les spots ou ampoules sont aussi utilisés seuls ou en complément d’un câble chauffant. Elles permettent surtout d’apporter un point localisé très chaud dans la zone chaude. Pour réguler ce type de lampes, il faut un thermostat de type Dimming ou un variateur manuel. 

 

3. La lumière:

 

L'éclairage devra être d'environ 12 heures par jour. L'Eublepharis macularius étant un lézard nocturne, il n'est pas nécessaire de lui fournir un néon UV (de type B). Il est pourtant conseillé d’en installer un durant leur période juvénile pour la synthétisation de vitamine D. L'utilisation de ce tube UVB est également conseillée pour les femelles gravides et les individus malades. 

 

4. Hygrométrie:

 

 Le Gecko léopard vivant dans un milieu semi-aride, l’hygrométrie doit être faible soit environ 40%. Il faut donc placer l’abreuvoir dans la zone froide. Si l’humidité est trop importante, l’installation d’une lampe céramique est conseillée car elle assèche l’air ambiant.

 

5. Substrat:

 

Voici un sujet qui divise de nombreux éleveurs. Pour beaucoup, le sable serait la cause d’occlusions intestinales lorsqu’il est ingéré par le gecko mais d’autres éleveurs le préconisent. Nous préférons personnellement les copeaux de hêtre qui sont faciles d’entretien et assez esthétiques. L’inconvénient majeur des copeaux est que les insectes peuvent s’enterrer dedans.

   Petit récapitulatif des avantages et inconvénients des substrats :

Copeau de hêtre :

 + : Plutôt esthétique, pratique.

 - : Les insectes se cachent dessous, non réutilisable, coûteux. 

Sable (Calci sand et compagnie):

 + : très esthétique, aspect naturel, facilité pour enlever les excréments.

 - : cher, peut provoquer des occlusions en cas d’ingestion, développement de bactéries important.

Sopalin:

+ : peu coûteux, facile a trouver, pratique en particulier pour maintenir les juvéniles.

 - : Laid, doit être remplacé souvent.

Tapis synthétique et balatum:

 + : peu coûteux, lavable et réutilisable, aucun risque pour le Gecko.

-: pas très esthétique.

 

6. Décors et abris:

La cachette est très importante pour ce gecko puisque qu’étant nocturne, il y passe la majorité de sa journée. On doit donc fournir une cachette au point chaud et au point froid pour chaque individu. Les décors sont très importants car ils permettent d’obtenir un terrarium esthétique mais aussi améliorer la vie du Gecko. Même si le Gecko est un animal terrestre, il aime volontiers pratiquer un peu d’escalade donc vous pouvez lui rajouter des branches, des plantes artificielles et des rochers. Fournissez-lui aussi un petit coin avec de la vermiculite que vous garderez humide pour lui permettre de s'y enfuir lors de sa mue.

 

7. La nourriture:

 

Le régime de base du Gecko Léopard est composé de grillons ( bimaculatus, Domestica, Assimilis), crickets, ou petites blattes (les Cinereas  sont de bonnes proies mais sont rapide et grimpent aux vitres). On peut également leur donner de temps en temps des bébés souris, des teignes (attention car très riche et grasse pouvant rendre accro l’animal) et des vers de farine (de préférence les blancs venant de muer mais sont pauvres d’un point de vue nutritif). Les bébés doivent être nourris chaque jour et les geckos adultes deux ou trois fois la semaine avec une diète variée. On peut laisser en permanence dans le terrarium une petite coupelle remplie de calcium ou saupoudrer la nourriture avec du calcium et des multi vitamines (ne pas en abuser car une surdose de vitamines et aussi encore plus néfaste qu’une carence).

 

8. La reproduction:

 

Un mâle peut s’accoupler avec plusieurs femelles. On peut ainsi composer un petit harem d’un male et deux femelles, voir plus. (Mais surtout ne jamais placer deux mâles ensemble dans le même terrarium sous peine de combat pouvant engendrer la mort).

La maturité sexuelle se situe généralement autour d'un an mais il est préférable d'attendre que les spécimens soit âgés de deux ans avant de les reproduire. Surtout pour les femelles qui n'ont pas toujours fini leurs croissances, une reproduction serait alors néfaste. Lors de l'accouplement, le mâle saisi la femelle au niveau du coup pour l'immobiliser, lui permettant ainsi d'introduire un de ses hémipénis. Il faut placer dans le terrarium une boite remplie avec 5 cm de vermiculite humide (pas détrempé) pour que la femelle puisse pondre ses oeufs.

 

9. L'incubation:

 

Apres l'accouplement, La femelle mettra environ un mois pour pondre, puis elle fera jusqu'a 6 séries de 2 oeufs tous les 15 jours ou  3 semaines. En effet, Il n'y a en général pas besoin de la ré accoupler car elle garde une réserve de sperme et peut donc ainsi féconder ultérieurement ses ovules.
Il est conseillé de retirer les oeufs au plus vite et de les placer en incubateur, surtout si la femelle pond en dehors de la boîte de ponte. 
Il ne faut surtout pas retourner les oeuf mais les placer sur de la vermiculite un peu humidifié dans la même position qu'elle les a pondu. Ensuite direction l'incubateur! L'incubateur doit être programmé à la température voulue qui déterminera le sexe de l'animal. 

 

Entre 27°C et 29°C: plutôt des femelles
Entre 29°C et 30°C: mâles et femelles
Entre 30°C et 33°C: plutôt des mâles

 

 Le taux d'hygrométrie dans l'incubateur sera de 80% environ. Vous pouvez créer vous même un incubateur avec une vieille glacière ou en acheter un sur Internet (moins économique). Je conseille l'incubateur Jaeger FB50 qui malgré son prix élevé fonctionne à merveille.

 

10. Acheter un gecko:

 

Lors du choix de  votre gecko, surveillez les signes de bonne santé. Le gecko doit être vif et attentif, ne pas avoir de souillures au niveau du cloaque et doit présenter une queue assez grasse. Il ne doit pas avoir la bouche ouverte et lui manquer des doigts. Evitez d’acheter un animal qui ne soit pas né en captivité car il peut être parasité et stressé à cause d’un voyage éprouvant dans des conditions plus que douteuses. Aussi, tout le matériel doit être prêt à fonctionner avant d’accueillir l’animal.